am57

Centre d'éducation à la Résistance et à la Citoyenneté

Aide mémoire 57

Agir contre le populisme et l'extrême droite : 1991 – 2011

am57 agir_contre_populismeMarchal, Philippe
n°57, juillet-septembre 2011

24 novembre 1991 : premier dimanche noir. Depuis cette date, l'extrême droite est présente dans le champ politique belge. C'est dans ce contexte aux allures inquiétantes que les Territoires de la Mémoire ont été créés. Une façon de ne pas accepter et d'opposer à cette réalité une réponse concrète qui s'appuie sur une approche résolument pédagogique.

Le 6 mai dernier s'est tenue (au Vertbois, à Liège) une rencontre qui a exploré 20 années de travail contre les dérives populistes et les idées d'extrême droite. Plus encore qu'un colloque, il s'agissait d'un bilan... avec la volonté de compléter la perception d'une situation qui évolue sans cesse et de tenter d'évaluer la pertinence des actions menées au sein du Centre d'Education à la Résistance et à la Citoyenneté.

La journée a débuté par l'intervention du Vice-Recteur de l'Université de Liège, Albert Corhay, qui a souligné l'importance de la rencontre qui associe le Laboratoire d'Études Sur les Médias et la Médiation (LEMME, ULg), l'Institut des Sciences humaines et sociales (ISHS, ULg), le Centre d'Études de l'Ethnicité et des Migrations (CEDEM) ainsi que l'Association des journalistes professionnels (AJP). Le partenariat entre les Territoires de la Mémoire et l'Université de Liège est particulièrement actif depuis de nombreuses années : l'organisation de cette manifestation en est la preuve. Avec beaucoup de compétence et d'engagement, c'est Marc Vanesse (LEMME, ULg) qui a présenté les différents orateurs et a animé les débats.

Lire la suite : Agir contre le populisme et l'extrême droite : 1991 – 2011

Silvio Berlusconi, le règne du scandale

am57 berlusconiMandin, Jérémy
n°57, juillet-septembre 2011

« La crise, c'est toi qui la paieras !!! », graffiti via Carducci, à Milan (©Torredibabele)
Depuis quelques mois maintenant, de nombreux observateurs s'accordent pour prévoir à plus ou moins court terme la chute de la droite italienne au pouvoir. Déjà fragmenté suite à la défection du leader de l'ex-Alleanza Nazionale, Gianfranco Fini, le PDL (Il Popolo della Libertá, « Le Peuple de la Liberté », parti actuellement au pouvoir en Italie) a vu sa position s'affaiblir un peu plus avec le résultat des élections municipales de mai dernier (notamment la défaite de la candidate berlusconienne à Milan). Sans se prononcer sur le destin de cette formation politique, on peut cependant affirmer que cette crise est aussi et peut-être surtout celle d'un homme : Silvio Berlusconi.

Dans notre imaginaire collectif, le nom de Berlusconi est en grande partie lié au mot « scandale ». Scandales financiers, scandales judiciaires, scandales sexuels, la carrière politique du leader de la droite italienne semble pouvoir se résumer à une course pour échapper aux tribunaux. À tel point que la figure du chef du gouvernement italien apparaît comme une exception au sein des systèmes démocratiques ; un cas particulier caractérisé par un style unique. Ne parle-t-on pas en France de « berlusconneries » et en Espagne de « berlusconadas » ? Il Cavaliere défraie ainsi régulièrement la chronique par des sorties souvent révoltantes comme le récent « Mieux vaut aimer les belles filles qu'être gay », lancé en réponse à l'affaire du Rubygate impliquant notamment des soupçons de prostitution et d'exploitation sexuelle de mineures.

Lire la suite : Silvio Berlusconi, le règne du scandale

Entretien : Grandeur et misère du cordon sanitaire

57 5Lors du dernier colloque annuel de notre association intitulé « Agir contre le populisme et l'extrême droite », il a été question de l'évolution sur 20 ans des discours et des partis, et de leur grande diversité, mais aussi et peut-être surtout des médias et de leur rôle dans le succès ou l'échec de nombreuses formations extrémistes.
Entretien avec Jean-François Dumont
Secrétaire général-adjoint de l'Association des Journalistes professionnels

Julien Paulus : Pouvez-vous nous rappeler la genèse du cordon sanitaire médiatique en Belgique francophone ?

Lire la suite : Entretien : Grandeur et misère du cordon sanitaire

La Hongrie dans l'entre-deux-guerres (Mémoire brute)

57 6.JPGPour tenter de comprendre un tant soit peu les raisons de la montée du nationalisme en Hongrie, il est nécessaire d'en revenir au traité de Trianon du 4 juin 1920. Ce jour-là, dans le cadre de la Conférence de la paix réunie après la fin de la Grande Guerre, est signé, dans un château du parc de Versailles, un acte par lequel les États victorieux fixent le sort de ce pays d'Europe centrale.

Du jour au lendemain, le voilà amputé de quantité de territoires.

Lire la suite : La Hongrie dans l'entre-deux-guerres (Mémoire brute)

La Hongrie : laboratoire du néo-populisme européen ? (Réalité brute)

am57 hongrie_labo_neopopulismeL'actualité politique hongroise, depuis plusieurs mois, occupe le devant de la scène européenne. La présidence tournante de l'Union, que le pays aura exercée du 1er janvier au 30 juin 2011, aura contribué à cet effet. Plusieurs initiatives prises durant cette période par le gouvernement en place depuis les élections législatives de mai 2010 auront placé l'État hongrois sur la sellette quant au respect des libertés fondamentales : loi restrictive quant à la liberté de la presse et révision de la Constitution se basant sur un retour à l'ordre moral ont fait naître de fortes craintes de dérives anti-démocratiques[1]. Dans une Europe en plein bouleversement politique, la question se pose clairement d'une Hongrie devenue le laboratoire du néo-populisme européen.

Lire la suite : La Hongrie : laboratoire du néo-populisme européen ? (Réalité brute)

Rejoignez-nous !

En savoir plus...

Soutenez nos actions

Soutenez les Territoires de la Mémoire en effectuant un don via Paypal

Plan d'accès

Contactez-nous

  • Territoires de la Mémoire asbl
  • Siège social
    Boulevard de la Sauvenière, 33-35
    4000 Liège
    accueil@territoires-memoire.be
    Téléphone : 04 232 70 60
    Fax : 04 232 70 65
  • N° d'entreprise
    453099470
453099470