am19

Centre d'éducation à la Résistance et à la Citoyenneté

Aide mémoire 19

Editorial : un vent punitif, policier et sécuritaire souffle sur l'Occident

Jamin, Jérôme
n°19, octobre-décembre 2001

am19 editorialDire que les étrangers en Europe font chuter le niveau de vie de la population est un argument classique dans le discours de l'extrême droite. Les moyens pour démontrer celui-ci évoluent d'un leader politique à l'autre, aux quatre coins de l'Europe, mais l'idée selon laquelle l'étranger prive le “brave” citoyen de l'emploi, de la sécurité sociale et d'une manière générale des ressources de l'Etat est sans aucun doute le principal pilier de leur programme politique. A ce titre et en conséquence, ils sont fermement opposés à la libre circulation des personnes comme nous le rappellent tristement les débats houleux sur l'immigration en Norvège et au Danemark, pays où l'extrême droite vient de faire une entrée fracassante dont la gravité laisse perplexe.
De la même manière, mais dans d'autres cercles de discussion, à droite comme à gauche (à l'exception notable de quelques ultralibéraux), tout le monde s'accorde à dire que la libre circulation des biens, des services et surtout des capitaux est extrêmement néfaste pour la sécurité et l'emploi en Europe si celle-ci n'est pas réglementée. Entre l'Europe et les Etats-Unis ou plus radicalement entre l'Europe et l'Asie, la concurrence internationale met face à face des travailleurs aux droits sociaux totalement inégaux avec de terribles conséquences en termes de délocalisations, de chômage et de récession économique.
Le paradoxe aujourd'hui en Europe veut que de nombreux gouvernements rassemblent des opposants à la libre circulation des personnes et des farouches défenseurs de la libre circulation des biens, des services et des capitaux. Des gouvernements où collaborent les fossoyeurs du niveau de vie européen et l'extrême droite qui en rejette la responsabilité sur le dos des étrangers. Des coalitions où les uns démantèlent la sécurité économique de la collectivité quand les autres se chargent d'en dissimuler les causes.

Lire la suite : Editorial : un vent punitif, policier et sécuritaire souffle sur l'Occident

La démocratie en question

Nihoul, Laurent
n°19, octobre-décembre 2001

L'année 2001 aura connu, sauf surprise de dernière minute, deux dates majeures pour celles et ceux qui, citoyennes et citoyens, s'interrogent constamment sur les fondements de la démocratie : le 29 juin et le 11 septembre.
Le 29 juin, le Tribunal correctionnel de Bruxelles se déclarait incompétent pour juger trois associations annexes du Vlaams Blok coupables d'infraction à la loi Moureaux de 1981 sur le racisme et la xénophobie. Le 11 septembre, une action terroriste sans précédent frappait les Etats-Unis de manière spectaculaire.
Ces deux événements, a priori très éloignés, ravivent la question essentielle des limites que doit ou non imposer un système démocratique à ceux qui le combattent. En un mot, et selon la formule consacrée : faut-il accorder la liberté aux ennemis de la liberté ?
Bien entendu, les techniques utilisées par le parti extrémiste flamand et par les terroristes ne sont pas identiques. Bien entendu, leurs discours divergent sur de nombreux points. Bien entendu... Mais nous allons voir que, sur le fond, les réponses à apporter aux problèmes qu'ils soulèvent relèvent de questions qui ont de nombreux points communs.

Lire la suite : La démocratie en question

"Prête-moi ta plume"

Chevron, Daniel
n°19, octobre-décembre 2001

am19 prete_moi_ta_plumeUn répertoire thématique de livres pour les enfants à partir de 4 ans et pour les ados.
Ce nouvel outil de notre médiathèque est à la disposition de tous ceux qui pensent que l'éducation citoyenne et l'éveil aux valeurs humanistes passent aussi par la lecture d'ouvrages bien choisis.
Notre centre fonde son action sur un Parcours symbolique consacré à la déportation sous le régime nazi. La visite de ce Parcours est conseillée à partir de 11/12 ans car nous pensons que c'est à partir de cet âge que la prise de conscience peut avoir un effet durable et positif.
Si l'évocation de ce passé indigne pour l'Humanité nous permet de sensibiliser au devoir de vigilance, nous sommes persuadés qu'en matière d'éducation à la Tolérance et à la Résistance, il est très important de répondre également à la demande des relais de l'éducation et aux besoins exprimés par les enfants plus jeunes.
Comment "initier" ces enfants aux valeurs prônées par les Territoires ?

Lire la suite : "Prête-moi ta plume"

Le Mot du président : Encore un peu d'Europe ?

Colin, Charles
n°19, octobre-décembre 2001

Non merci. Pas de cette Europe-là, en tout cas ! La Présidence belge s'est achevée avec le sommet de Laeken. Avec quel bilan ? La reconnaissance de l'Europe à l'échelle planétaire ?

Les événements qui se sont succédés depuis le 11 septembre nous ont permis, au contraire, de mesurer la modestie du rôle que l'Europe peut revendiquer sur l'échiquier mondial. Encore plus d'Europe, toujours plus d'Europe, réclame Monsieur Verhofstad. Au nom de quoi ? De l'unité monétaire ? L'Angleterre n'en veut pas encore … Au nom de quel progrès ? Au nom de quelles valeurs ? Du bien-être pour tous ? De plus de justice sociale ? Du plein emploi ? Hélas, non. La construction européenne ne suscite pas le progrès de la condition sociale de tous, mais, de restructurations en délocalisations, renforce le pouvoir des plus forts, des plus riches. Au nom du progrès judiciaire ? Hélas non…Le seul véto de l'Italie, protégeant son personnel politique au plus haut niveau, a fait rejeter 15 des 16 propositions de collaboration judiciaire envisagées entre les états membres. Au nom de la démocratie, de l'éthique politique ? Encore moins. Le Danemark et la Norvège sont confrontés, à leur tour, à une très sérieuse poussée de l'extrême droite ! Cette énumération pourrait se poursuivre aujourd'hui et s'allonger encore demain, si nous, Européens, ne choisissons pas d'autres objectifs liés à notre vie, et plus encore à celle que connaîtront les jeunes de demain. Ce qui nous manque : c'est un sursaut libérateur, qui nous délivrera de toute résignation. Ce qu'il nous faut : certains le nommeraient un "supplément d'âme". Ce qu'il nous faut : c'est une volonté de changement. Choisissons de construire une Europe des citoyens, une Europe juste, soucieuse de réduire ses propres inégalités sociales plutôt que résignée à laisser s'accroître le pouvoir sans frontières de l'argent ; une Europe altruiste, fraternellement tournée vers le monde afin d'y réduire les inégalités et les injustices. Il est urgent de définir une éthique commune, exigeante et généreuse, et de l'appliquer dans tous les domaines où l'avenir, le progrès et la dignité de l'humanité sont engagés.

Mots-clés : Extrême droite (Europe),Territoires de la Mémoire
© Les Territoires de la Mémoire- Belgique

La médiathèque des Territoires

Recloux, Michel
n°19, octobre-décembre 2001

am19 la_mediathequeSi l'association "Les Territoires de la Mémoire", créée en 1995, axe sa politique sur le Parcours symbolique, celle-ci se doit d'intègrer le développement d'un centre de documentation et d'information. En effet, le Parcours sur la déportation dans les camps de concentration nazis est symbolique et nécessite donc de permettre à toutes personnes intéressées d'en savoir plus et de manière plus scientifique sur cette période noire de notre siècle. La médiathèque propose ainsi une série d'ouvrages sur la Seconde Guerre mondiale et les camps de concentration et d'extermination.
Dans le souci d'informer sur tous les aspects de cette période, la médiathèque donne accès à des documents non seulement historiques mais aussi politiques ou philosophiques, biographiques ou romanesques, et cela pour tous les âges, enfants dès 5 ans ou adultes, et pour tous les niveaux de connaissance, érudits ou non : tous ces types d'ouvrages apportent un éclairage différent et complémentaire. Ils permettent à chacun d'apprendre suivant ses propres goûts. Il en va de même pour les différents supports proposés : livres, revues, vidéos, cd-rom et cd-audio car chacun à leur manière permettent d'apréhender ce que fut la Shoah et la vie dans les camps.

Lire la suite : La médiathèque des Territoires

Rejoignez-nous !

En savoir plus...

Soutenez nos actions

Soutenez les Territoires de la Mémoire en effectuant un don via Paypal

Plan d'accès

Contactez-nous

  • Territoires de la Mémoire asbl
  • Siège social
    Boulevard de la Sauvenière, 33-35
    4000 Liège
    accueil@territoires-memoire.be
    Téléphone : 04 232 70 60
    Fax : 04 232 70 65
  • N° d'entreprise
    453099470
453099470